Les activités

Nos activités s’adressent aux différents publics qui fréquentent la Maison de Quartier St Antoine (MQSA). Tout d’abord les plus jeunes sont les enfants âgés de 10 à 17 ans. Nous mettons en place pour ce public enfant des activités extra scolaire : mercredi, vendredi et samedi. Des activités ludiques comme par exemple les ateliers créatifs sont proposés, durant les périodes saisonnières (carnaval, Pâques, vacances d’été et d’automne). Nos activités ados sont organisés en collaboration avec l’association Atout Projet, qui nous détache un animateur.

Plusieurs projets transversaux sont organisés et soutenus par la MQSA comme par exemple La Zinneke Parade, Les 50 ans de l’immigration, Supermouche, Le Festival Mimouna. L’ensemble de nos projets rassemble un public divers et varié provenant de différents milieux sociaux et culturels. Notre objectif est participer à la construction d’une identité commune porteuse de sens.

Pour le public adulte, l’on propose plusieurs types d’activités : les femmes âgées entre 25 et 75 ans participent au cours d’alpha/Fle. L’exemple du cours d’expression/diction permet d’améliorer les compétences des apprenantes en expression orale, dans le but d’acquérir une connaissance fonctionnelle de la langue, notamment à travers des scènes de la vie quotidienne. Des jeux de rôles sont proposés aux apprenantes pour leur permettre d’acquérir une aisance dans la vie de tous les jours ! La classe mixte est ouverte depuis novembre 2015 et accueille un public d’adultes motivés.

Les jeunes adultes sont suivis sur base de leur demande comme par exemple au cours d’un atelier informatique proposé aux personnes en décrochage social. Ce projet leur permet de remettre le pied à l’étrier de la recherche d’emploi ou de formation. Nous encadrons plus travailleurs engagés sous des contrat ISP (A60 et PTP).

Les mamans participent régulièrement depuis novembre 2015, dans le cadre d’un projet pilote « Mamans résistantes »

« L’équipe pédagogique  de la MQSA mène une réflexion profonde sur l’importance du rôle de «maman» au cœur de la famille. Un rôle qui se complexifie avec le temps. Un rôle mis en difficulté par un cadre de référence en constante mutation. Depuis novembre 2015, la maison de Quartier St Antoine organise chaque semaine des modules dédiés au rôle de la maman.

La place grandissante des réseaux sociaux et des amis virtuels ont un impact dans les relations sociales que nos enfants entretiennent avec «un monde transformé». Le virtuel est un nouveau monde transformé que nous ne maitrisons pas bien.  Pour appréhender l’inconnu, l’on doit s’informer et comprendre le fonctionnement. 

Nous avons tous été interpellés par des expressions nouvelles de la violence dans notre société. Une violence qui s’exprime sous des formes inattendues. Les derniers événements à Paris et la situation de crise de novembre dernier à Bruxelles, nous poussent à chercher des alternatives à la déprime ambiante.

Comment des jeunes bruxellois sont arrivés à se faire exploser et à commettre l’irréparable ? Nous avons entendu des témoignages de mamans de victimes et de mamans d’assaillants. Une analyse plus fine doit être faite des jeunes qui partent en Syrie et en reviennent. 

Pour mener à bien les modules « école des mamans », la Maison de Quartier St Antoine a fait appel à l’association Save Belguim[1], experte dans l’analyse de la radicalisation, Save met l’accent sur l’importance du renforcement des liens affectifs entre parents et enfants. L’amour d’une maman et d’un papa est un rempart contre les recruteurs, et, une balise contre les replis identitaires. Bien entendu, nous traitons aussi du rôle du père dans l’éducation et le développement de l’enfant ».

Une meilleure compréhension de l’environnement de nos jeunes, nous aide à faire de la prévention intelligente. Au sein des ateliers, nous analysons les différentes formes de la violence. Ce travail est encadré par la responsable pédagogique de la MQSA et la fondatrice de l’association SAVE Belguim, madame Saliha Ben Ali. Depuis novembre, chaque mercredi un thème est traité par  «l’école des mères «Mothers’School».

IMG-20160113-WA0004

Madame Saliha Ben Ali dans le cadre de l’atelier « école des mamans » ou mamans dans la résistance.

Le concept[2] de la Mothers’ School est reconnu au niveau international.  Nous travaillons en partenariat avec le réseau associatif forestois et bruxellois.

http://www.savebelgium.org/

[2] http://www.women-without-borders.org/aboutus/

 

La Maison de Quartier St Antoine s’est doté d’une nouvelle salle informatique, nous organisons des ateliers numériques, des partenariats autour de l’espace numérique. Ces initiatives favorisent la lutte contre les inégalités, et, réduit la fracture numérique.

Un atelier sophrologie est animé tous les mercredis à 18h

20160928_journalmqsan1fb9